Jihadisme et saut à l’élastique

L’histoire :  le gérant et un employé d’une base de saut à l’élastique à Audincthun (Pas-de-Calais) ont été placés en garde à vue à la suite de la mort d’une jeune femme lors d’un saut. La cause de l’accident n’est pas claire : erreur humaine ? Problème technique avec matériel défaillant ? Conjugaison des deux ?

La réaction :

Phil Opus · Travaille chez Frédéric Chopin

Très bon centre de formation pour jihadistes en herbe. Premier saut sans élastique gratuit.

…et Jean Polnar, chef de projet à ING, de réagir :

Jean Polnar · Chef de projet à ING

Vous devriez le tester en premier, ça nous epargnera vos conneries

Dans tous les cas Phil Opus, félicitations, vous obtenez une médaille de bronze pour message haineux sur le web !

bronze

Médaille délivrée ? Pas encore.

Publicités
Jihadisme et saut à l’élastique